Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Aventures Naturistes

La Marche sur la Côte Tora (The Tora Coastal Walk)

18 Mars 2010 , Rédigé par Doug Ball Publié dans #Naturisme

Avec six autres naturistes,j'avais une merveilleuse randonnue de trois jours dans les collines et sur les plages du Wairarapa, l'Île du Nord, en Nouvelle-Zélande.

La “Tora Coastal Walk”, (http://www.toracoastalwalk.co.nz/) avec plusieurs autres d'un type semblable dans tout le pays a été établie par des fermiers comme un moyen de compléter leurs revenus agricoles. On assure entièrement ces promenades avec la demi pension. Les affaires personnelles des randonneurs sont transportées (dans notre cas par la livraison rurale locale) d'une halte à la suivante. Donc nous avons seulement eu à porter des sacs à dos légers pendant la journée.

Cette promenade a été la randonnée la plus pépère que j'ai jamais faite en Nouvelle-Zélande. Ca me rappelle quelques voyages que j'ai faits en France et en Autriche : beau temps, paysage merveilleux, quasi rien sur le dos et aucun problème de repas ou de logement !

 

With six other naturists,I had a marvelous three-day tramp in the hills and on the beaches of the Wairarapa,North Island,New Zealand.

The Tora Coastal Walk, (http://www.toracoastalwalk.co.nz/) along with several others of a similar type throughout the country, has been established by farmers as a means of supplementing their farm incomes. The walks are fully catered with over-night accommodation and food provided. Trampers’ personal belongings are transported (in our case by the local rural delivery) from one stop-over to the next, so we only needed to carry light day-packs on the track.

This walk was the cushiest tramping I have ever done inNew Zealand. It reminds me of some trips I have done in France and Austria:beautiful weather, marvelous scenery, no heavy pack to carry and with accommodation and food provided.

 

 

En soirée avant le premier jour de randonnée nous avons été accueillis à la “Whakapata Cottage” par notre hôtesse, Kiri Elworthy, et gratifiés d’ un dîner royal. Le seul inconvénient à “Whakapata Cottage” était le nombre et la taille des habitants à six pattes bourdonnants et avides de sang. Inutile de dire que des centaines d'entre eux ont péri à cause de nous !

 

On the evening prior to our first day’s tramping we were welcomed to Whakapata Cottage by our hostess, Kiri Elworthy, and provided with a feast fit for a king. The single drawback to Whakapata Cottage was the number and size of the buzzing six-legged inhabitants who were after our blood. Needless to say, hundreds of them perished at the hands of their human visitors.

 

 

 

Au matin les rayons du soleil qui réchauffent ont inondés la véranda alors que nous préparions nos affaires - sac à dos léger pour la promenade et le reste pour le facteur!

Next morning the warm rays of the sun poured onto the verandah as we sorted our gear - a light pack for the walk, and the rest for the postman to deliver to our next stop-over:

 

Le premier jour a commencé par une randonnée facile sur les doux pâturages ….

Day One began with easy walking over gentle grassy farmland...

 

Puis une montée tranquille vers le point le plus haut pour cette journée – “Limestone Hill”, 359m :

Then a steady climb to the highest point of the day - Limestone Hill, 359m:

 

Ensuite nous sommes redescendus presque au niveau de la mer à “No Name Creek” (40m) avant une montée en pente raide jusqu'à “Tim’s Hill” (213m) qui a exigé de nous un peu d'effort et de détermination. Mais bientôt nous avons aperçu notre destination :

From here we descended almost to sea level at No Name Creek (40m) before climbing steeply up to Tim's Hill (213m) which required not a little effort and determination. But at last we caught a glimpse of our destination:

 

Cependant nous avions encore une autre colline à franchir (“The Lookout”, 165m) avant l’arrivé à "The Cookhouse" au bord des eaux rafraîchissantes du Pacifique :

However we still had another hill to traverse (The Lookout, 165m) before reaching The Cookhouse and the cooling waters of the Pacific:

 

Les six membres les plus jeunes du groupe avaient encore assez d'énergie pour marcher deux Km vers le sud le long de la côte pour aller voir les restes du Naufrage de l’Opua (1926) avant de revenir pour un autre repas succulent. :

The six youngest members of the party still had enough energy to walk two km south along the coast to the remains of the Opua Shipwreck (1926) before returning for yet another scrumptious meal:

 

Le deuxième jour allait être encore plus facile que le premier, donc cette fois nous nous mettons en route après le petit-déjeuner sans sac à dos....

Day Two was going to be much easier than Day One, so we set off after breakfast without packs...

.

 

...pour une autre visite au Naufrage de l’Opua.

...for another visit to the Opua shipwreck.

 

Les résidants locaux n'étaient pas du tout content d'être dérangés.

The local residents were not happy to be disturbed.

 

Après un petit ramassage de débris d'épaves nous sommes revenus à la “Cookhouse” pour le thé matinal..

After a little beachcombing we walked back to The Cookhouse for morning tea...

 

Avant de quitter la “Cookhouse” nous avons posé pour une photo auprès d'une femme nue rencontrée au bord d’une haie !

Before leaving The Cookhouse we posed for a photo around a naked lady we found under a hedge!

 

En marchant vers le nord le long de la côte nous étions parfois bousculés par un vent du sud tempétueux, mais il faisait toujours assez chaud pour rester agréablement nus.

Walking northwards along the coast we were sometimes lashed by a gale force southerly wind, but it was still warm enough for us to remain comfortably naked.

 

A Manurewa nous avons rencontré une autre colonie de phoques…

At Manurewa Point we visited another seal colony…

 

 

...et continué le long de la plage aux  “Shearers Quarters" pour terminer par une tasse de thé agréable. Toujours plein d'énergie, les six plus jeunes sont montés à “Te AwaitiTrig”, (301m) avant de redescendre pour un autre repas merveilleux à base de morue fraîche entourée de riche garnitures.

...and continued along the beach to The Shearers Quarters for a welcome “cuppa”. Still full of energy, the youngest six climbed Te Awaiti Trig, (301m) before descending for another wonderful meal of fresh cod with all the trimmings.

 

Le troisième jour a commencé par une promenade tranquille le long d'une piste agricole bordant la Rivière Oterei …

Day Three began with a gentle walk along a farm track bordering the Oterei River…

 

...jusqu’ à “Bush Gate”.

...as far as Bush Gate.

 

Arrive une montée marquée par la forêt primaire. Une caractéristique intéressante de cette étape était que beaucoup d'arbres et arbustes ont été étiquetés avec leur noms maoris et botaniques. Puis une montée plus raide nous a amené dans des zones plus aérées ...

Then followed a steady climb through native bush. An interesting feature of this part of the walk was that many of the trees and shrubs have been labelled with their Maori and Botanical Names. Then some moderately steep climbing brought us out into more open country...

 

...et nous avons opté pour la montée « facultative » au sommet “The Bugler”, (255m).

...and we opted to take the optional climb to the top of "The Bugler", (255m).

 

Du sommet “The Bugler” c'était ensuite quasiment tout en descente jusqu’à la route.

From the summit of The Bugler it was mostly down-hill to the road.

 

Ensuite encore deux kilomètres de route tranquille pour revenir à notre point de départ “Whakapata Cottage”.

...and then a two kilometre road-walk back to our starting point at Whakapata Cottage.

 

La “Tora Coastal Walk” a été une nouvelle expérience pour nous tous et nous avons été impressionnés par la qualité de l’organisation, de la nourriture, du logement et de la gentillesse des propriétaires. Chaque jour a eu un caractère différent – que ce soit en longueur, en difficulté ou dans les paysages. Nous avons profiter à plein de trois jours en harmonie avec la nature, nu comme nous furent créés.

The Tora Coastal Walk had been a new experience for us all and we were impressed by the thoroughness of the operation, the quality of the food and accommodation and the friendliness of the proprietors. Each day of the walk had  a different character - in length, difficulty and scenery. We had enjoyed three days in harmony with nature, naked as nature intended.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Fred 26/04/2010 14:16


Bonjour,
Une belle ballade en effet, ça fait envie.
Peut-on la pratiquer intégralement en tenue naturiste ? Croise-t-on des promeneurs ? Est-il nécessaire comme en Europe d'avoir un short à portée de main ? Les lieux d'hébergement sont-ils
naturistes également ?
Merci et bravo pour votre site !


Doug Ball 27/04/2010 08:14



Peut-on la pratiquer intégralement en tenue naturiste ?


Oui, bien sûr :-)


Croise-t-on des promeneurs ?


Non. Nous avons fait la promenade à nous.


Est-il nécessaire comme en Europe d'avoir un short à portée de main ?


Non. Cela ne sont nécessaires non plus d'avoir le short dans la main même en Europe. En fait je pense que pour faire ça indique aux autres personnes que nous avons honte d'être nus. Nous avons
autant de droit d'être nus que d'autres doivent être habillés.


Les lieux d'hébergement sont-ils naturistes également ?


Il était possible d'être nu à deux des cabines, mais pas à l'autre. Les propriétaires du tour savaient que nous étions des naturistes.


Merci pour vos remarques gentilles. Peut-être nous pourrions nous rencontrer en France cette année.